En photographie et video, et notamment photo et video de mariage, les retours sont parfois assez négatifs concernant les tarifs appliqués. "C'est trop cher, on ne prendra pas de photographe" pour une journée que vous désignez pourtant comme "le plus beau jour de votre vie". 
Quelques lumières (sans jeu de mots) pour éclairer les mystères de la tarification  :
- le matériel : je passerai rapidement sur ce point déjà bien connu. Un photographe pro c'est du matériel pro (=cher), pour de la photo de qualité, en plusieurs exemplaires (au cas où) donc il faut l'entretenir et le rentabiliser.
 - la loi de l'offre et de la demande, amplifiée par la saisonnalité de l'activité : les mariages ont lieu aux beaux jours, sur une saison de 6 à 7 mois, et certaines dates sont très prisées, d'autres non. Les services d'un photographe pro doivent donc s'adapter. 
- la sécurité du professionnel : le travail au black n'est pas légal et ce serait dommage de se faire prendre le jour de son mariage à "employer" quelqu'un de manière illégale. Le vrai photographe est déclaré, et paye des cotisations (il espère, rêve parfois, avoir une retraite avec, mais ça, c'est un autre sujet...)
-l'assurance et l'expérience : un photographe professionnel qui a fait un devis pour votre prestation vous garantit ainsi sa présence et la livraison des photos. Il sauvegarde ses photos, amène deux appareils, et tient sa promesse de vous fournir vos souvenirs de cette belle journée de mariage. 
- la qualité : Avec un photographe pro, vous avez aussi la garantie d'un travail de qualité, des photos réussies même dans des conditions d'éclairage complexes, un regard extérieur à la fête, concentré sur son travail, et un oeil avisé, expert dans le domaine du reportage mariage. A l'image des images que vous avez vues sur son site ou ses réseaux. 
- le nombre : l'ère du numérique c'est la quantité (trop d'ailleurs...) de photos, vous aurez plein de photos et surtout utilisables à l'infini. Petit retour en arrière : avec les négatifs, il fallait  faire tirer ( et payer) chez le photographe chaque exemplaire supplémentaire, car Mamie Juliette, et Grand-tante Louise ont demandé à mettre une photo sous cadre sur la cheminée. Là, vous avez tout et vous pouvez en faire ce que vous voulez. Même un puzzle, ou un poster géant parce que vous vous trouvez super beaux en photo pour une fois.  
- le travail que vous ne voyez pas : Si le photographe est présent de 6h du matin à 22h le soir, parfois plus (n'oubliez pas de le nourrir et de l'hydrater) c'est déjà une belle journée de travail, où on est toujours sur le pied de guerre, à l'affût. Mais il y a tout le travail de l'ombre, celui que les mariés peuvent parfois oublier : 
 1/ l'avant  : le devis, les rendez vous, la communication, le site web ( et oui, sinon vous n'auriez jamais trouvé cette perle !), la préparation du matériel, la préparation de la check-list, la feuille de route;
2/ l'après : le dérush (vider les cartes mémoires et les sauvegarder 2 ou 3 fois), le tri des 3000 photos (ok 2500, j'exagère), et puis le traitement de toutes les photos qui restent (nombre très variable selon la prestation et le mariage, donc ne posez plus la question, mais il y en aura de toutes façons au moins 100 ce qui est déjà trop pour un seul album). Bref, si on vous donne un délai de 1 à 3 semaines avant livraison, ce n'est pas parce qu'on part en vacances entre temps, c'est parce qu'il y a du travail derrière l'ordinateur, pour que vos photos soient magnifiques et uniques comme vous. 

Pour résumer, oui la photographie et la video de mariage, "ce n'est pas donné". C'est un investissement, le seul qui vous permettra de revivre cette journée spéciale (qui passe très vite m'ont dit tous les mariés que j'ai connus) et de la partager avec votre entourage et même avec les générations futures. 
C'est ça, la magie de l'image. 

A découvrir également

Back to Top